Diagnostic


Le diagnostic, une étape indispensable et stratégique

Diagnostic Pouls Chinois

Le praticien en médecine traditionnelle chinoise cherche non pas à poser un diagnostic, mais à percevoir les perturbations susceptibles de mener à une disharmonie.

  1. Interrogations sur les malaises, les antécédents familiaux, le sommeil, l’appétit, etc...
  2. Palpations : déterminer par palpation de la texture, l’humidité, la température et l’élasticité de la peau, le tonus musculaire, l’excitabilité des tissus, etc...
  3. Le Pouls : mode de diagnostic fondamental. Le pouls permet d’examiner le "Qi" (prononcer tchi). C'est grâce à la force du "Qi" que le sang circule.
    • Prise de trois pouls différents, avec trois doigts, sur l'artère de chaque poignet :
      • au poignet gauche (les organes Yin)
      • au poignet droit (les organes Yang)
    On attribue différentes caractéristiques aux pouls : rapide, flottant, percutant, faible, vigoureux, fluide, noyé, etc... chacune d’entre elles étant un indice.
  4. Interprétations : Pour interpréter les données, le praticien doit se référer aux huit principes directeurs :
    • Yin/Yang,
    • Chaud/Froid,
    • Vide/Excès,
    • Intérieur/Extérieur.
    Avec eux, il pourra déterminer l’intensité d’énergie de cinq organes et six viscères. Cette évaluation lui permettra de prescrire les traitements les plus appropriés, que ce soit un changement de régime alimentaire, un traitement par pharmacopée, acupuncture ou massage Tui Na.